Email : dsps@gmail.com

mardi 07 juillet 2020

Flash info

Dernière info : Les MGA/DFA sont générées pour les classes de 3ème. En cas d'erreur, veuillez utiliser la fonction relancer le calcul MGA avant l'approbation.  ***   Urgent : La plateforme AGFNE est à nouveau disponible   Télécharger ici le calendrier des activités de fin d'année scolaire 2019-2020  ***   Télécharger ici la note circulaire relative aux opérations de fin d'année  ***  En vue de préparer dans les meilleures conditions les travaux de fin d'année ainsi que la rentrée scolaire prochaine, la plateforme sera fermée à tous les utilisateurs du vendredi 03 Juillet 2020 (à minuit) au dimanche 05 Juillet 2020 (à 5h)  ***  Remontées des moyennes :  Trimestre 1 clôturé et trimestre 2 en cours sur la plateforme. Pour tout problème de mise à jour,veuillez vous adresser aux DRENET/DDENET ou DR/DD Pro  ***  RÉgularisation des cursus des élèves :   En raison des mesures d'hygiènes arrêtées par le gouvernement, nous invitons les responsables d'établissements à priviligier les échanges par mail suivis de la mention urgente si nécessaire.  ***  Pandémie du COVID-19 :  Nous invitons nos collaborateurs aux stricts respects des consignes de sécurité indiquées par le gouvernement. SDSI/DSPS  ***

PROJET ÉCOLES NUMERIQUES D’EXCELLENCE AFRICAINE (ENEA) :
FORMATION DES ENSEIGNANTS STEM AU WEBQUEST


Les formations des enseignants du projet Ecoles Numériques d’Excellence Africaine (ENEA) se sont achevées au CNMS à Cocody. Ces formations marquent le démarrage effectif du module 2 du cycle 2, celui de l’Approfondissement des Connaissances. Ainsi dans le cadre de la collaboration entre l’ONG internationale GESCI (Global eSchool and Communities Initiative) et le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, ce sont au total 245 acteurs du système éducatif ivoirien qui ont pris part aux 02 ateliers programmés à cet effet.

Le premier atelier s’est déroulé du 04 au 05 octobre et le 12 novembre 2019 à Yamoussoukro ; il visait les enseignants des 05 établissements ENEA de cette direction régionale de l’éducation nationale. Quant au second atelier, il s’est tenu aux dates suivantes du 07 au 10 octobre 2019 et du 07 au 12 novembre 2019 à Abidjan avec pour cible les enseignants des 15 établissements ENEA de cette région.

Depuis son démarrage en 2016, le lancement de chaque module du projet ENEA commence d’abord par la formation des 20 Coordonnateurs Scolaires Basés dans l’établissement (SBC), suivie de celle des 200 enseignants STEM (Science, Technology, English, and Mathematics) de l’initiative.

Il est bien de noter que la session de formation du module 2 du cycle 2 a connu des innovations majeures pour accroître l’implication de la partie ivoirienne du projet. En effet, pour la première fois, des inspecteurs généraux de l’éducation nationale (IGEN), des responsables d’antennes pédagogiques de la formation continue (APFC) ainsi que des proviseurs et présidents de COGES des établissements ENEA ont assisté à la formation des enseignants. Cette approche a permis à Madame Sylvie TANFLOTIEN, représentante pays et coordonnatrice de GESCI en Côte d’Ivoire, de montrer à ses invités spéciaux une vue d’ensemble du contenu pédagogique auquel les enseignants sont exposés.

Aussi bien à Yamoussoukro qu’Abidjan, les participants aux ateliers ont eu le plaisir d’être initiés à l’utilisation deWebquest dans une classe STEM. De plus, cet outil sera utilisé dans une nouvelle approche pédagogique qu’est l’apprentissage par projet. Deux nouveautés auxquelles devront se frotter les enseignants tout le long du module 2.

Dans la pratique, les apprenants du moment ont été emmené avec succès à élaborer et présenter un plan de leçon conforme aux normes du Webquest en servant des ressources numériques mises à leur disposition sur la plateforme dédiée au projet ENEA. Le curriculum du projet est une adaptation du « ICT in Education Framework » de l’UNESCO. Il a pour but de former les écoles africaines à l’excellence par la voie du numérique. Piloté par GESCI, il a premièrement été implanté au Kenya et en Tanzanie. La Côte d’Ivoire est donc le premier pays francophone à l’expérimenter. L’ONG entend ainsi aider les gouvernements dans leurs efforts de promotion et de développement socio-économique, à travers l’intégration réussie et généralisée des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) à l’école.